Macadames' blog

Le silence est d'or, jusqu'à ce qu'il devienne plomb.

Gainsbarre 20 ans – anniversaire

leave a comment »

20 ans après sa mort, qu’en reste-til de l’ami Gainsbarre ?

Il y a 20 ans, Gainsbourg ne représentait plus rien pour moi, je parle de l’homme pas de l’oeuvre.

Après la vague punk, neo punk, post-industrielle et pré-zeroneurone, et dans l’état post-végétal où se trouvait mon esprit à l’époque des faits, la mort de Gainsbourg lui a juste fait comprendre qu’une page s’était tournée, c’était déjà pas mal pour cette petite chose ravagée.

Un ami à moi, Mustafa, m’avait offert un fac similé avec photo de l’annonce AFP. Il était très ému. Pas moi.

J’ai toujours été un amateur inébranlable de la musique de Gainsbourg, surtout de « Melody Nelson » son chef d’oeuvre, mais en 91, foutu brouillard,  je pensais que Gainsbourg n’avait plus rien à dire, sauf pour ses proches éventuellement, et pour les charognards qui attendaient sa mort, tandis qu’il leur disait merde, MERDE, MEEEERRRRDDDDEEEUUUHHHHH. C’est le seul message qu’il communiquait à l’époque. Aujourd’hui, je m’agenouille, je me prosterne, il avait 20 ans d’avance.

Voilà que je joue au charognard moi aussi, 20 ans après ?

Il serait content et fier l’ami de pouvoir encore goinfrer un ventre de hyène après tout ce temps.

Rassure toi enfoiré, dans 11 jours ceux qui n’ont rien à dire vont évoquer ta mort, les vautours vont se gaver, et tu vas te tordre de rire et de vanité dans l’au-delà, alors je tente un véritable hommage pour toi, sacré Gainsbarre.

T’as bien fait de te tirer rapidement, mais quel bordel complètement nul tu nous a laissé !  Tu n’aurais pas pu arriver vivant en 2011, un officiel quelconque t’aurait forcément abattu d’une balle dans la tête avant ça pour que tu arrêtes de ramener ta face avinée sur les écrans. De toute façon, un esprit normalement imbibé n’aurait pas pu survivre, alors toi mon pote … laisse tomber.

On vit aujourd’hui dans un monde de flics et de têtards, de larves de moustique qui s’effraient au moindre mouvement de vent, imagine un peu mec … Imagine que les maffieux n’ont plus besoin de se battre, ils se baladent en liberté tranquillement et gouvernent ce monde. Imagine que les plus-puritains-des-trous-du-cul sont aux commandes de ce pays, ou du moins ils imaginent l’être, et c’est nous qui les avons porté là, avec l’assentiment des intellectuels « de gauche ». Imagine qu’au 21e siècle des gens croient tellement en Dieu qu’ils n »hésitent pas à se faire exploser dans la foule, tuant au passage des tas d’innocents, et ils pensent qu’ils seront remerciés dans l’au-delà. T’y crois pas n’est-ce pas ? Mais attends, imagine aussi une densité phénoménale d’ultra-religieux, d’ultra-prétentieux et d’ultra-idiots au mètre carré. Imagine la pauvreté de l’esprit, la banalité des idées, la stupidité qui s’insinue partout, qui infeste, qui pollue tout. Imagine la morale Gainsbarre, qui pétrit toutes les « nouvelles » idées. Imagine ces yeux trop fatigués pour pleurer, ces millions de gens toujours affamés, et ces millions d’autres toujours assoiffés … de fric. Imagine que l’argent est la seule valeur, et le cynisme la seule attitude possible. Imagine qu’on se parle essentiellement par écrans interposés, et que jamais, jamais la peur de l’autre n’a été si grande.

20 ans se sont passés, et on a eu beau essayer de voter, sans grande conviction c’est vrai, les méchants ont toujours gagné. Et cette nouvelle réalité vraiment pas faite pour toi s’est installée.

Hmm, toi mon salaud tu t’en foutais à l’époque, et  tu t’es même comporté comme la pire des ordures le jour où tu as brûlé ces 500 balles à la face de ceux qui n’avaient rien, ce jour là j’ai souhaité non pas ta mort, mais ta souffrance. Désolé mon pote, je ne le pensais pas vraiment. Mais tu dois t’en vouloir là haut, d’avoir autant bu ce jour là, d’avoir été si con, si prophétique, si exemplaire dans la connerie, permettant aux pires pourritures de revendiquer aujourd’hui une part de ton héritage.

Ah Gainsbarre mon ami, ma charogne puante à l’intérieur, dans 11 jours on fête ton passage au monde des ténèbres, certains fêteront 20 ans de soulagement, et d’autres profitent de la date pour seulement faire la fête, je me range bien sûr avec ces derniers. J’espère que tu es devenu vampire et que tu es toujours là dans l’ombre à guetter une proie innocente pour la ramener à la poésie de la réalité, lui donner le goût de la gitane sans filtre du whisky du sexe et de la révolution.

Mords-les-tous, pour que ce monde change.

Et ceux que tu ne toucheras pas, il va falloir que les vivants s’en  occupent, c’est notre job.

Et bien je vais t’étonner et finir par une note positive, ce job on le fait bien. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir transformer ce monde un endroit vivable, et nous sommes décidés à nous battre. Bien que ne disposant pas d’arme de destruction massive de connards, et que face à nous il y a des tanks, des kalachnikov, des CIA, des KGB, plus puissants que jamais, bien qu’ils nous fliquent, qu’ils nous mettent à poil aux aéroports, nous palpent les glandes et le trou du cul, nous filment dans les rues 24 heures sur 24, ils ne gagneront pas car notre arme secrète est bien plus forte, c’est un mélange non chimique fait d’amour, d’acceptation de l’autre, de poésie, de provocation et d’humour. Notre arme c’est aussi ta musique, et tes textes, et ton attitude face aux cons, ta fierté. Notre arme c’est ton véritable héritage.

Bon je ne suis pas venu te dire que je m’en vais, mais je me barre quand-même. Ciao mon grand.

Written by macadames

18, février 2011 à 11:39

Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :